petits_chinoisDécidément à Shanghaï en ce moment, les idées plus ou moins farfelues flôrissent. Après les bars-défouloirs, il existe maintenant une nouvelle façon de se rencontrer, les "blind date".

La lumière tamisée ne suffit plus, place à l'obscurité totale (et pour ne pas avantager les éventuels nyctalopes, un bandeau sur les yeux est de rigueur).


Une nouvelle version des soirées "black-out" ? Selon les gérants de ce type d'établissement, cela favoriserait les échanges "vrais" c'est à dire basés sur la qualité conversationnelle et non sur l'apparence physique seule.

Ceci étant, les clients potentiels sont plus réservés : la plupart se disent intéressés par le concept mais hésitent à franchir le pas. D'autres plus pragmatiques songent déjà à la rencontre suivante, en pleine lumière, et le cortège de déceptions qui peut s'ensuivre (vous savez, comme la vision d'horreur que l'on a tous déjà eu sous le néon d'entrée de la discothèque à la sortie, ou pire, le matin au réveil).   

"Beaucoup de filles craignent également que quelques voyous tirent profit d'elles dans l'obscurité. " Oh !

Source : China Daily

colin_maillard