porte_voixLes harcèlements sexuels seront prévenus  par un système automatique installé dans le bus                                     

L'Association des compagnies du transport en commun de Shanghai envisage d'aider à empêcher les harcèlements sexuels, en lançant des avertissements à travers le moniteur installé dans le bus.

Selon une enquête menée en ligne et publiée sur www.zhaopin. com en novembre 2006, plus de 71% des Shanghaiennes ont été victimes de harcèlements sexuels.

L'enquête montre également que ces cas de harcèlements se multiplient en été.

Xiao Wen, âgée de 30 ans, a dit: "L'année dernière, j'ai été victime de harcèlement au moins trois fois dans le bus ou dans le métro, et le département du transport en commun doit intervenir pour arrêter ces cas".

Jiang Peishun, secrétaire général du système de transport en commun de Shanghai, a dit : "Il n'y a pas de conducteurs dans le métro. Même le conducteur de bus n'arrive pas à empêcher de pareils harcèlements"'.

"Donc nous avons décidé de lancer une annonce publique qui sera diffusée par les moniteurs installés dans le bus pour avertir les auteurs de harcèlements et invitent les passagers féminins à mieux se protéger".

Par exemple, quand une femme se plaint du harcèlement auprès du conducteur de bus, celui-ci ouvrira un système de voix automatique qui diffusera cette annonce publique à travers les moniteurs.

M. Jiang a ajouté que l'Association mène des discussions avec l'Administration du transport en commun de Shanghai, avec les compagnies fournissant un tel service et avec des sociologues pour étudier cette annonce avant de la lancer dans des bus.

Un directeur nommé Tang de la Compagnie Ltd Bewell de Shanghai, qui fournit le système de voix automatique aux bus, s'est félicité de l'idée de lancer un tel service.

Il a dit que récemment le bureau local de sécurité publique a découvert un plus grand nombre de cas de vol que l'été dernier dans des bus dans l'arrondissement de Songjiang. Les passagers nous ont demandé de chercher des moyens pour les prévenir et estiment que la diffusion des avertissements via le système de voix automatique est très pratique".

He Feng, expert en études des femmes travaillant dans la Fédération des Femmes de Shanghai, a favorablement accueilli cette idée. Mais il a ajouté que "l'annonce doit être rédigée pour faire peur aux auteurs de harcèlements, mais non à ceux de bonne volonté."

honte Cheung Ming, un singapourien travaillant dans une compagnie de publicité basée à Shanghai, est d'accord avec M. He, disant que "Nous, hommes décents et honnêtes, ne voulons pas nous sentir embarrassés, ni être traités comme une complice, parce que nous sommes des hommes".

Xiao Xia, un Japonais d'origine chinoise, a proposé l'utilisation d'images, plutôt de la voix, pour de telles annonces afin d'éviter les embarras possibles, comme le fait le système de métro de Tokyo.

 

Source:     le Quotidien du Peuple 05.07.07


Mouarf !!! C'est une idée... mais à mon avis, rien de tel que les bonnes vieilles méthodes...

gifle