03 septembre 2007

Deserts

Je l'écoute en boucle depuis son achat samedi dernier. Un achat-hasard comme on en fait parfois, surtout ici quand on ne comprends rien à ce qui est écrit sur la pochette, juste une impulsion, une envie de découverte. La plupart du temps, je me plante, mais au milieu des erreurs surgit de temps à autre une perle. Risque dérisoire à 20 yuans (2euros) qui vaut de l'or pour mes oreilles.   Jolie taïwanaise, berce-moi encore de ta voix d'or...
Posté par debridee à 20:11 - - Commentaires [2] - Permalien [#]

11 avril 2007

OH !

Non mais dites moi qu'c'est pas vrai ! En faisant une recherche d'hôtel sur Paris (bah vi maintenant j'suis une touriste en ses propres terres), je lis les différentes descriptions, blabla, les différents services proposés, genre chambres non-fumeurs, service voiturier, wifi, animaux bienvenus, accès handicapés et que vois-je, un hôtel (*) précise : GAY BIENVENUE, là où on s'attend à trouver "animaux bienvenue"...c'est une faute de frappe, pas possible autrement....sont pas comme çà les gens...çà voudrait dire qu'ils sont... [Lire la suite]
Posté par debridee à 18:20 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
19 décembre 2006

Liberté de la presse ?

Presque quotidiennement, je lis plusieurs journaux français en ligne et j’en ai marre de voir mon espace d’information presse en ligne envahit à une vitesse effrayante par les annonceurs divers et variés.Prenons LE MONDE par exemple : dès la page d’accueil, çà n’est pas la page d’accueil du MONDE qui vous accueille comme vous seriez en droit de l’attendre, mais un encart publicitaire d'une page entière (je n’ai rien contre la fille BOUCHERON qui y figure actuellement, mais il se trouve que je n’étais pas venue pour me renseigner sur... [Lire la suite]
Posté par debridee à 11:19 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
24 septembre 2006

Le tabac, c'est tabou

Une chose m'énerve au plus haut point (parmi tant d'autres), mais c'est de celle-ci dont j'ai envie de parler aujourd'hui. Le débat pour ou contre la cigarette, tant il est révélateur de la pression sociale du "bien-pensant" opposé au pseudo esprit de rebellion, tant il est symptomatique de la dérive si aisée de piétiner la liberté d'autrui.Les non-fumeurs, pour schématiser, représente la bonne morale (allez savoir pourquoi, la bonne morale est très souvent associée à l'idée absurde "un esprit sain dans un corps... [Lire la suite]
Posté par debridee à 15:41 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
25 août 2006

J'ai une tendresse particulière

"J’ai une tendresse particulière pour ces filles qui n’ont pas d’manières,Les hospitalières, les dociles, vous les appelez les filles facilesCelles qui n’font pas tout un débat ni pour leur haut ni pour leur bas,Celles qui marchandent pas leur corps ni pour des mots ni pour de l’orQui disent OK pour les enfers contre un peu d’paradis sur terreDes p’tits moments piqués en fraude, comme un automne en pays chaudPleins du goût des baisers volés, toujours un p’tit peu plus sucrés" Il me vient cette chanson en tête... [Lire la suite]
Posté par debridee à 10:32 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , ,
21 août 2006

The Eleven Girl

Lorsqu'elle m'ouvre, une vague de fraicheur douce et parfumée envahit mes narines. J'entre à sa suite, et à peine ais-je fais quelques pas à l'intérieur, que déjà, elle pivote pour refermer  sur nous la porte de son antre. Elle me tend la main, je lui remets ce qu'elle attend. Elle la dépose avec soin près d'elle, puis tire doucement sur la lanière qui retient ma veste. Je ris car elle lui résiste, j'ai dû trop la serrer dans un accès de pudeur...Je tire d'un coup sec et ma veste s'ouvre, dévoilant mes seins, mes épaules, mon... [Lire la suite]
Posté par debridee à 20:01 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , ,
28 juillet 2006

Cette nuit...

...J'ai fait un rêve. Je le poignardais. Pas dans le dos, lâchement, non, je l'ai poignardé doucement mais fermement, presque gentillement, dans le ventre, juste là où la chair devient tendre, sous la cage thoracique. Aucun remords ne m'a saisie après ce crime. Pire (ou mieux ?) encore, j'ai assumé ce crime le plus naturellement du monde, il fallait que je le tue, c'était chose faite, restait maintenant à se débarasser du corps, tout bonnement.Dieu merci, Freud et Jung m'ont assuré que cette apparente pulsion homicide n'était en... [Lire la suite]
16 juin 2006

Morticia ou une leçon de vie

C'est ainsi qu'on l'appelait, entre nous, en riant à moitié sous cape, comme les gamines que nous étions encore, avec une sorte de dédain qui ressemblait plus à une peur stupide : celle que l'on éprouve bien humainement face à quelqu'un que l'on ne peut appréhender, que l'on ne sait pas saisir, qui nous échappe. Cette peur-là engendre le pire : le mépris, le rejet, la persécution, la torture... Mais nous n'en étions pas là tout de même ...non, c'était une gentille stupidité.Ce matin, en fumant ma première cigarette, accroupie à la... [Lire la suite]
Posté par debridee à 08:19 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : ,
06 juin 2006

Tel le Phénix...

Quel beau jour pour renaître, trois fois six font six cent soixante six, je n'ai jamais sû compter, je n'aime pas beaucoup cela, faire ses comptes, rendre des comptes, compter les points... Point de calculs en ces lieux, juste du temps qui passe, laissant parfois des traces.
Posté par debridee à 06:46 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : ,